3 villes portugaises en lumière

C’est un peu par hasard que j’ai découvert Setubal. J’avais entendu parler de Comporta et de ses belles plages bordées de pins et je voulais m’y rendre et j’ai donc creusé sur ce qui était intéressant à faire ou voir dans les environs. Je ne m’étais pas rendue compte qu’à 40 minutes de Lisbonne s’offrait un monde totalement différent. Des plages, des villages balnéaires, des parcs naturels…

3 villes portugaises en lumière

Setubal

A 50 Km de Lisbonne

Le train fait le trajet de Lisbonne à Setubal. C’est donc facilement accessible sans voiture. Les transports en commun desservent les plages (ce qui est recommandé car il n’y a pas beaucoup de places de parking disponibles à l’abord des plages). Une fois à la première plage, une navette assure le transport entre les différentes plages. Les plages sont vraiment belles. En voici un avant-goût ici pour vous aider à choisir où vous poser.

Nous avions opté pour la location de voiture de l’aéroport de Lisbonne ce qui nous permet une grande flexibilité et un certain confort de voyage avec nos valises.  Toutefois pour se rendre à la plage, nous avions pris le bus non loin de notre Airbnb et sans regret car il n’y avait aucune place proche des plages sauf si vous êtes très matinal.

Setubal est une petite ville tranquille et paisible avec un agréable centre historique où il fait bon flâner et quel régal choisir son restaurant de poisson pour le souper. Mais il y a un restaurant argentin plu que reconnu pour ses viandes et ne mangez pas trop avant de vous y rendre car les portions sont belles et c’est bon ! Il faut absolument réserver au préalable.

Comment débuter votre journée ? Pourquoi ne pas vous rendre au marché « Mercado do Livramento ». C’est un stop en plus d’être un plaisir pour les yeux, les produits sont magnifiques et frais. Des poissons, des fruits frais, du pain, des fruits secs… Au centre du marché des géants qui représentent les anciens vendeurs. Un clin d’œil à l’histoire et une fierté aussi de son patrimoine. Vous aimerez le superbe mur du fond de ce marché couvert en azulejos blanc bleu et jaune. Un espace atypique et charmant où il fait bon prendre son temps. Comptez au moins 30 minutes pour cette visite. – Accès gratuit

La casa Baia – La maison de promotion du tourisme! La belle maison bleue où il fait bon passer et repasser. A l’entrée un guichet d’information touristique suivi d’un petit salon (belle déco !) avec devant vous une boutique de vins et liqueurs de la région et vers la gauche  une terrasse extérieure où il fait bon se poser les douces soirées d’été avec les amis ou en amoureux pour prendre un dernier verre ? – Accès gratuit

Il est recommandé aussi de vous rendre au port de São Filipe. Un très beau cadre offrant une superbe vue panoramique sur la ville.  On y va pour le cadre et pour y boire un verre. Renseignez-vous sur les horaires d’été et d’hiver au préalable. Si vous n’êtes pas motorisé, je vous recommande de prendre un taxi à la sortie du centre et de revenir à pied. Comptez une 20ène de minute de marche. Vous aimerez les vues de la baie, la visite de la petite chapelle et de ses murs aux azulejos bleus et blancs.- Accès gratuit

Serra Da Arrabida – Vous êtes dans un splendide cadre naturel où il fait bon marcher et nager. Ne sous-estimer pas les efforts physiques dans les escarpements. Il y a  de nombreux sentiers pour les amoureux de la nature.

Note : prenez soin de vos affaires. Comme toutes villes touristiques, les vols sont fréquents. Ne laissez pas vos biens visibles dans une voiture. Ce n’est pas la première fois que l’on entend qu’une vitre a été cassée et des valises ou appareils photos ont été dérobés. Ne pensez pas que ça arrive toujours aux autres et assurez-vous de passer les meilleures vacances en paix.

De Setubal vous pouvez vous rendre à Troia ou Comporta. Nous nous sommes rendu à Comporta. Comporta est un peu un paradis caché et il faut faire quelques recherche pour le trouverJ.

Comporta

Possible de traverser de Setubal à Comporta en Ferry pour la péninsule de Troia. Une fois sur le ferry, vous pouvez quitter votre véhicule et vous installez en hauteur pour profiter de la vie. Le trajet n’est pas long et est bien agréable. Les horaires dans les deux directions se trouvent sur ce site.

A Comporta, c’est très petit. Vous pouvez opter pour les belles plages et le farniente ou juste venir y passer une journée. Pour la haute saison, des petites boutiques voient le jour. Vous aimerez y passer quelques jours si vous êtes adeptes des beautés simples et brutes.

Comporta était à la base la propriété de la dynastie Espirito Santo qui en faisait usage comme réserve de chasse. Suite à une faillite, il aurait accepté de vendre certains terrains essentiellement à des personnes fortunées avides d’un retour à l’essentiel ! Le concept « petite cabane avec une douche en plein air » en séduit plus d’un. L’idée d’un tout à chacun est de rester fidèle à la simplicité de Comporta mais le lieu attire maintenant un autre type d’investisseur. L’idée de voir un immeuble de plusieurs étages émerger ne plait gère à ceux qui y résident à l’année. Le prix de l’immobilier y a d’ailleurs explosé.

Evora

Pour finir notre séjour, nous sommes partis sur un coup de tête pour une journée à Evora et sans regret !

La capitale de la province de l’Alentejo se situe à environ 130 km de Lisbonne et au sud du Tage.

La ville d’Evora fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Une ville avec une histoire et quelques sites archéologiques mais on aime ses petites rues étroites et pavées aux petites maisons blanches. On y trouve un charme pittoresque. Flâné de  la célèbre place Giraldo, l’indestructible temple romain corinthien d’Évora appelé par certain le temple de Diane.

Une petite adresse locale que l’on vous recommande chaleureusement :

Un petit restaurant local non loin du centre : Sabores da Terra Rua Miguel Bombarda, 50 | Junto Pousada Juventude, Évora 7005-306. Vous y trouverez pour pas cher de petits plats et soupes du jour. Idéal aussi pour un café et un bon gâteau du jour.

Rejoignez moi sur Instagram et sur la page Facebook Laifouine.